GILBERT & GEORGE – LONDON PICTURES

La Galerie Thaddaeus Ropac présente une sélection des œuvres de la dernière série de Gilbert & George dans sa galerie parisienne. Forte de 292 oeuvres, la série « LONDON PICTURES » est le fruit d’une patiente collecte de gros titres de journaux qui ont animés l’actualité sur de nombreuses années.
Les titres des œuvres correspondent à des mots prélevés par les artistes, qui se répètent en rouge dans chaque subdivision de l’image, tel un slogan. Ces courtes phrases de 3 à 5 mots évoquent la vie urbaine moderne et la construction des œuvres insiste ainsi sur le caractère répétitif des phénomènes concernés.
Répétition de l’histoire, fusion des drames à l’echelle locale et mondiale, des crises de la société dans son ensemble, ces mots anodins (Addict, Cyclist, Hate…), deviennent les nœuds de toutes les tensions entre les citoyens eux mêmes mais aussi avec leur propre environnement. Ces notions domestiques deviennent des phrases choc, témoignage en forme de cris du malaise de leurs contemporains.
Spectateurs et acteurs centraux dans leurs propres œuvres comme dans les récits qu’ils exposent, Gilbert & George apparaissent dans les LONDON PICTURES de façon diaphane, presque fantomatiques. Témoins infatigables de leur habitat urbain, ils deviennent mémoire et traversent le temps, l’Histoire et les histoires qui nous entourent, nous submergent. La description journalistique exempte de morale est précisément ce qui amène Michael Bracewell à parler d’un drame urbain rejoué sans jugement sous la forme d’un grand récit visuel (great visual novel). En communiquant dans leurs œuvres des messages et des images de leur environnement direct, Gilbert & George sont depuis de nombreuses décades des témoins actifs de l’évolution de la société occidentale.
Lien vers le site internet
__________________________________________________________________English

Galerie Thaddaeus Ropac presents a selection of Gilbert & George’s most recent pictures in its Paris gallery space. LONDON PICTURES, a series of 292 pictures, is the result of a long-standing collection of newspaper posters that have dominated current affairs over many years.
The titles of the pictures correspond to words picked out by the artists, repeated in red in each subdivision of the image like a slogan. These short sentences of three to five words bring to mind modern urban western life, and the layout of these pictures, in this way, insists on the repetitive nature of the phenomena concerned.
History repeating itself, an amalgam of local and world dramas and crises of society as a whole: these neutral words (AddictCyclistHate…) become the core of all tensions, not only between citizens themselves but also with their environment. These household notions become shocking sentences, a testimony decrying the malaise of their contemporaries.
In addition to the narratives, Gilbert & George are themselves spectators and actors central to their own art, appearing in the LONDON PICTURES in a hazy, almost ghostly manner. Unflagging watchdogs of their urban habitat, they incarnate memory and the passage of time: the History and stories that surround and submerge us all.
The journalistic description, exempt of moral code, is precisely what brings Michael Bracewell to speak of an urban drama, re-enacted without judgement, in the form of a great visual novel. By giving us, in their art, the messages and the images of their surrounding environment, Gilbert & George are—and for many decades have been—active eyewitnesses of the evolution of Western society.
Link to the Website

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s