Claire Adelfang

« Godard dans Prénom Carmen cite de mémoire Rilke : « La beauté est le commencement de la terreur que nous sommes capables de supporter ». C’est en ce sens qu’il faut entendre cet invisible, cette épaisseur d’invisible qui voile et en même temps fait apparaître. Il est à l’origine de ce travail. Ce constat… Lire la suite Claire Adelfang