Trackers de Rafael Lozano-Hemmer à la Gaîté Lyrique

Si vous ne connaissez pas encore la gaîté Lyrique (non, quelle honte, je n’y ai pas encore mis les pieds vous dites-vous), c’est pourtant le moment d’y remédier. Une exposition aussi fascinante que ludique vient de commencer, Trackers de Rafael Lozano-Hemmer. Il ne s’agira pas dans ce poste de trop en dire afin de ne pas gâcher le plaisir de la surprise, mais l’artiste né au Mexique et installé au  Canada, connu pour ses œuvres technologiques explorant à la fois l’information et les technologies numériques, propose un parcours constitué d’une douzaine d’œuvres ou plutôt d’installations interactives. 
Rafael Lozano-Hemmer (c)Lepus
Le spectateur se transforme au sein du parcours en déclencheur de signaux lumineux et d’écrans qui réagissent au mouvement et qui proposent une image analytique. Ces écrans, projections et installations convertissent l’image et le mouvement du spectateur en codes, visions et ondes et interagissent sur plusieurs niveaux. Ces œuvres détournent les outils, caméra, laser et autres capteurs de plus en plus présent dans notre environnement pour lui donner ici une dimension ludique. Si cette exposition dédramatise un peu le caractère orwellien de la technologie, elle montre en revanche la précision et la quantité d’informations que ces petits espions peuvent rassembler à nos dépends, rendant notre simple présence dans l’espace et nos déplacements toujours moins innocents. 

La page de l’exposition sur le site de la Gaîté Lyrique 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s